Le Ministre de la Culture en France, Renaud Donnedieu de Vabres, annonce plusieurs mesures d'aide en faveur de la musique classique à partir de 2006

Publié le par LA PLUPart DU TEMPS

Dès 2006, l'Etat français va prendre des mesures en faveur des musiques dites classiques. Plusieurs premières actions d'aide ont été annoncées par le Ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, au 23ème Festival Musica de Strasbourg. En voici un petit descriptif:

- Une conférence musicale régionale sera organisée chaque année par les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) pour établir un dialogue permanent entre les différents représentants du secteur musical.

- 2 inspecteurs généraux du ministère sont chargés d'une mission d'analyse en vue de réformer la Direction Nationale de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles (DMDTS), pour la rendre plus proche de la réalité de la vie artistique.

- Pour mieux soutenir la création musicale, des nouveaux contrats d'association entre les musiciens et les directions des scènes ntionales seront mis en place. Ces contrats seront co-financés par l'Etat et la SACEM.

- Les missions de l'association Musiques Nouvelles en Liberté se verront étendues dans le but d'accroître la place des oeuvres contemporaines dans les programmations des festivals généralistes.

- 3 nouveaux centres nationaux de création musicale seront créés dans les 3 prochaines années. Ils s'ajouteront aux 4 centres nationaux qui existent déjà à Marseille, Nice, Lyon et Bourges. Ces 7 centres nationaux devront mieux intervenir en faveur des musiques électroacoustiques et des musiques mixtes qui mêlent instruments classiques et électroniques.

- Pour rapprocher les musiques classiques du public, il a été demandé aux DRAC de donner toutes leurs chances aux candidats à la direction de scènes nationales. De même, les conventions de théâtres de villes autour de projets musicaux (actuellement 8 sur 83 scènes conventionnées) devraient nettement être favorisées.

- L'Office National de Diffusion Artistique (ONDA) sera doté de moyens supplémentaires pour pouvoir intervenir davantage en faveur des musiques classiques.

- Le soutien aux équipes indépendantes et aux démarches innovantes des institutions musicales et lyriques sera concrétisé lorsqu'il y aura une ouverture au répertoire contemporain, un accueil de compositeurs en résidences, et enfin de jeunes chefs associés.

- En ce qui concerne l'éducation artistique et culturelle, le Ministère de la Culture va créer un haut conseil pour mieux évaluer les actions à entreprendre.

- Le Ministère de la Culture va aussi augmenter en 2006 les chartes départementales de développement de la pratique vocale et chorale pour amateurs, en les portant de 74 à 100.

- Un nouveau schéma d'orientation pédagogique envisagera une meilleure prise en compte de la pratique amateur dans les établissements d'enseignement de la musique.

- L'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle seront l'objet d'études. Un rapprochement devrait se faire entre les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique (CNSM) de Paris et de Lyon avec les universités de ces mêmes villes.

- En faveur des producteurs phonographiques, un crédit d'impôt sera créé et un fonds d'avance remboursable sera mis en place pour les éditeurs phonographiques, surtout indépendants.

- Enfin le ministre a confirmé son soutien aux réseaux et aux formations facilitant la circulation internationale des oeuvres.

Publié dans BREVES

Commenter cet article