Dada au Centre Pompidou : 1000 oeuvres de 50 artistes internationaux, en provenance de prestigieuses collections publiques et privées

Publié le par LA PLUPart DU TEMPS

Vernissage aujourd'hui de 18h à 22h, sur invitation, de l'exposition Dada du Centre Pompidou, Paris 4ème. L'exposition est ouverte au public du 5 octobre 2005 au 9 janvier 2006, de 11h à 21h sauf le mardi. A partir du 13 octobre, ouvertures nocturnes les jeudis jusqu'à 23h. Le 6 octobre, fermeture exceptionnelle à 18h30. Entrée: 9 euros (ou 7 euros en tarif réduit), et comme toujours, accès à la totalité du Centre Pompidou pour seulement 1 euro de plus...



Affiche de l'exposition. Courtesy Centre Pompidou (Paris).


Présentation de l'exposition par le Centre Pompidou:

"L'exposition Dada a pour ambition de montrer ce que fut l'un des mouvements artistiques internationaux les plus marquants du 20ème siècle qui a influencé de nombreux courants artistiques contemporains. C'est la première grande exposition organisée en France depuis l'exposition présentée au Musée National d'Art Moderne en 1966.

L'exposition rassemble plus de 1000 oeuvres de 50 artistes en provenance de prestigieuses collections publiques et privées. Le Centre Pompidou sera particulièrement à l'honneur en présentant pratiquement l'intégralité de sa collection Dada, une des plus riches au monde avec celle du MoMA qui prêtera exceptionnellement plus de 100 oeuvres.

Organisée avec la National Gallery of Art de Washington et en collaboration avec le Museum of Modern Art de New York, cette exposition sera présentée, après cette unique étape européenne, dans une version remaniée, d'abord à Washington (19 février / 14 mai 2006), puis à New York (16 juin / 11 septembre 2006).

Né durant la première Guerre mondiale, le mouvement Dada affiche un mépris rageur pour les valeurs en place. L'objet industriel considéré comme oeuvre d'art, l'intérêt porté aux performances, à la poésie sonore, la pratique du collage, entre autres, seront des éléments déterminants pour l'histoire de l'art du 20ème siècle. Les années 1910 et le début des années 1920 ont vu l'avènement de la presse illustrée, de la radio, du travail à la chaîne et du cinéma en tant que phénomène commercial. La démarche Dada s'empare des nouveaux médias, de la culture de la machine et les soumet à une critique mordante. L'ouverture des acteurs de ce mouvement au monde moderne s'exprime alors, dans leurs recherches, au travers de références à la vie moderne alliées à une interrogation de la modernité même. L'exposition présente un panorama dynamique qui conjugue peintures, sculptures, photos, collages, photomontages et documents graphiques, enregistrements sonores et films. Ce riche ensemble d'oeuvres illustre toute la période Dada: de 1916, date de la fondation du Cabaret Voltaire à Zürich, à 1924, période où la plupart des groupes dadaïstes s'étaient déjà dispersés. En proposant un tour d'horizon des multiples expressions Dada telles qu'on les trouvait à Zürich, à Berlin, à Hanovre, à Cologne, à Paris et à New York ainsi qu'aux Pays-Bas, en Belgique, en Italie et au Japon, l'exposition met en scène de nombreuses figures du modernisme dont Hans (Jean) Arp, Sophie Taeuber-Arp, Hannah Höch, Raoul Hausmann, George Grosz, John Heartfield, Kurt Schwitters, Max Ernst, Francis Picabia, Man Ray, Marcel Duchamp, Louis Aragon, Johannes Baader, Hugo Ball, André Breton, Jean Crotti, Paul Eluard, I.K. Bonset, Marcel Janco, Clément Pansaers, Tristan Tzara, Hans Richter...

Au croisement de multiples influences, c'est le foisonnement créatif qui est mis en valeur dans l'exposition en donnant une part aussi importante à l'écrit qu'aux oeuvres plastiques. Ainsi, un nombre très important de livres, de revues, de photographies et de manuscrits sont réunis grâce au soutien exceptionnel de la Bibliothèque Littéraire Jacques Doucet et de la Bibliothèque Paul Destribats.

Dans le parcours de l'exposition, une place importante est réservée aux projections de films dont Diagonal Symphony, 1921, Viking Eggeling; Manhatta, 1921, Paul Strand / Charles Sheeler; Rhythmus 21, 1921-24, Rhythmus 23, 1923-25, Filmstudie, 1926, Vormittagsspuk, 1927-28, Hans Richter; Entr'acte, 1924, René Clair; Anémic cinéma, 1925, Marcel Duchamp.

Exposition présentée en coproduction avec l'IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique / Musique), une commande a été passée au compositeur Gilles Grand pour une interprétation contemporaine du poème simultané Dada L'amiral cherche une maison à louer de 1916. Cette installation sonore utilise une technologie inédite de diffusion du son, la WFS (Wave Field Synthesis / Synthèse de front d'ondes), qui a été inventée par l'Université de Delft, et développée par Sonic Emotion et l'IRCAM."

Publié dans EXPOS AUTRES

Commenter cet article

LA PLUPart DU TEMPS 05/10/2005 13:12

Presque exact. Car vous vous êtes trompé de mois: il s'agit d'octobre.

Nous n'avons eu le carton d'invitation qu'hier soir, d'où l'erreur... RARISSIME erreur d'ailleurs sur ce site, et peut-être même la seule sur toutes nos infos, vous l'aurez noté aussi :-)

En fait, comme l'expo ouvre aujourd'hui, le vernissage aurait dû avoir lieu hier, en toute logique... C'était sans compter les grèves du 04/10 sur lesquelles le Centre Pompidou a anticipé.

L'exposition Dada est donc bien ouverte au public à partir de ce jour (05/10) mais le vernissage aura lieu exceptionnellement le MARDI 11 OCTOBRE 2005 de 11h à 13h, et toujours sur invitation.

pierrot 04/10/2005 15:32

le vernissage à lieu le 11 septembre il me semble